Fabricant français de volets roulants sur mesure

Assistance téléphonique 03 66 72 91 88 Prix d’un appel local. Non surtaxé.
19 Mars 2013

Moteur de volet roulant

Aujourd’hui, la plupart des volets roulants vendus sur le marché français sont motorisés, et il existe un grand nombre de fabricants de motorisations destinées à l’équipement des stores ou volets roulants.

Les moteurs de volets roulants sont de type « tubulaire », et se logent à l’intérieur du tube d’enroulement du volet roulant, et ne nécessitent donc pas de place supplémentaire, ce qui est particulièrement appréciable pour la rénovation des fenêtres, puisque aucun logement n’a dans ce cas été prévu pour le mécanisme du volet.

A l’inverse d’un moteur électrique classique, le rotor (partie tournante) du moteur est sa partie extérieure, alors que l’intérieur constitue le stator (partie fixe), comme cela est schématisé ci- dessous : 

moteur volet roulant

Moteur de volet roulant

 

Les différents constituants d’un moteur de volet roulant

Outre le bloc moteur classique, avec son cœur magnétique et son bobinage de cuivre, et son alimentation électrique, les moteurs tubulaires destinés à la motorisation des volets roulants intègrent les composants suivants :

  • Module de fins de course : c’est cet élément qui permet de régler l’arrêt automatique haut et bas du moteur. Ainsi l’utilisateur peut déclencher l’ouverture et la fermeture de son volet roulant, et celui-ci s’arrêtera automatiquement en fin de manœuvre

  • Un module de sécurité thermique : au cas ou le moteur viendrait à chauffer anormalement, par exemple dans le cas d’un volet qui force, ou bien d’une utilisation trop intensive, ce dispositif coupe automatiquement l’alimentation du moteur pour éviter les risques de surchauffe voire d’incendie.

  • Les adaptations du moteur dans le tube : roue et couronne, qui doivent être adaptées au diamètre du moteur d’une part, et à la forme du tube d’autre part.

  • Le support moteur, qui permet de fixer la tête du moteur sur le bâti, ou bien sur le coffre du volet roulant (cas d’un volet posé en rénovation) 

 

Les technologies de commande :

Il existe deux types de technologie pour la commande des volets roulants motorisés :

  • Technologie filaire : dans ce cas, le bouton de commande doit être relié au moteur par des câbles électriques afin de transmettre les ordres montée / stop / descente. C’est la technologie la moins onéreuse et la plus simple, mais elle nécessite un travail de câblage important, ce qui peut être un frein pour optimiser l’emplacement des boutons de commande. De surcroît, cette technologie est peu adaptée à la mise en place de commandes centralisées.
  • Technologie radio : dans ce cas les commandes sont transmises par ondes radio, le récepteur étant le plus souvent intégré dans la tête du moteur. L’émetteur , alimenté par une pile ou batterie, peut prendre la forme d’un interrupteur mural, ou bien d’un boitier de poche ou telecommande somfy ortatif. C’est laechnologie la plus évolutive pour des points de commande multiples, des commandes centralisées, et pour tous les travaux de rénovation. Cette technologie est plus complexe donc plus coûteuse, mais peut se révéler globalement plus économique de par sa mise en place plusaisée; ellepermet également d’intégrer les volets roulants dans un système domotique, pourvu que les protocoles radio soient compatibles.

Le conseil AMC Production :

Chaque fabricant de motorisation ayant en général son propre système de télécommande, il n’y a aucune compatibilité entre les technologies de ces fournisseurs de moteurs, et il n’est donc pas possible d’utiliser un bouton de commande d’une marque pour commander un moteur d’une autre marque.. Ne choisissez donc que des motorisations radio provenant de fabricants reconnus et pérennes, ce qui vous garantit la disponibilité de pièces détachées en cas de panne ! 

 

A lire également :